• FRV100

Balade dans l'art urbain de la métropole lyonnaise

Pour la Direction de la prospective et du dialogue publique (DPDP) de la Métropole de Lyon, 2021

Lieu de circulation et d’échanges, l’espace public est investi de pratiques diverses, dont les arts urbains, large champ d’expression allant de la commande publique aux expressions libres du street art. C’est pour documenter ces dernières, que la Direction de la prospective et du dialogue publique (DPDP) de la Métropole de Lyon a demandé à Ludovic Viévard (FRV100) et à l'anthropologue Julie Jeammaud de réaliser un portefolio de ce que la rue donne à voir. À partir d’une sélection d’œuvres récentes situées dans l’agglomération de Lyon, celui-ci illustre certaines des motivations qui poussent les artistes à intervenir spontanément dans l’espace public. Trois volets ont été réalisés :


L’engagement : « La rue est par excellence le lieu où l’artiste peut affirmer ses engagements à un public « captif ». Ainsi, durant tout le temps où l’œuvre est visible, chaque passant peut être déstabilisé par l'artiste qui le bouscule, le provoque, cherche à le sensibiliser, à partager ses références et à l’émouvoir ».


L’appropriation : « Imposer sa marque aux lieux est l’une des formes de cette conquête d'un territoire devenu terrain d'expression et d'identification. C’est une façon d'affirmer une légitimité à intervenir et transformer ces espaces. »


La subversion : Subvertir l'espace public, c’est le détourner de son usage premier, en faire un espace plus poétique, voire ludique, quitte à en brouiller les frontières physiques.


Ce portefolio fait partie d'un dossier plus large de ressources, intitulé Art & espace public : les passeurs et les passants auquel FRV100 a également contribué.